Skip to main content
All Posts By

Martine Fradet

Tous saints!

i283163839636397235. szw480h1280

Avec la fête de la Toussaint, nous faisons mémoire, aujourd’hui, de tous ceux et celles qui nous ont précédés, de tous ceux et celles qui « ont reflété, dans leur vie, le visage de Jésus Christ ressuscité. »[1] De tous ceux et celles qui ont marché avant nous sur le chemin de la foi et qui ont aplani la voie. Je leur en suis tellement reconnaissante!

J’associe d’emblée la fête de la Toussaint à la communion des saints. Dans le Credo, nous disons que nous croyons à la communion des saints. Nous croyons à cette communion entre tous les membres du Corps du Christ dont nous faisons partie.

La communion des saints n’est pas un endroit inaccessible, un état que nous atteindrons seulement lorsque nous serons décédées, elle se vit ici et maintenant, en nous plongeant dans la Divine Volonté du Christ Jésus. En laissant Jésus vivre en nous, en Lui offrant tout notre être afin qu’Il puisse continuer son incarnation sur terre pour déployer son oeuvre d’Amour. Dans cet état de béatitude, en vivant déjà en Dieu, par Lui et avec Lui, nous goûtons, dès ici-bas, la vie des bienheureux du ciel.

Ouvrons aussi notre conscience et notre cœur, en pensant à ceux et celles qui nous ont précédés, saints reconnus ou non, en pensant à ceux et celles qui sont présentement sur la terre, à ce grand peuple de croyants et de croyantes en marche, et à tous ceux et celles qui nous suivront, pour nous sentir en communion, solidaires les un-e-s avec les autres.

Dans cette communion, nous nourrissons notre foi, nous allons puiser soutien et réconfort, force et courage, espérance et charité.

Afin de souligner cette fête de la Toussaint dans la Divine Volonté, avec un écrit de Luisa Piccarreta, dicté par Jésus, je vous suggère de visionner cette courte vidéo

En hommage à tous les saints et saintes inconnus qui n’auront jamais leur nom d’inscrit au calendrier liturgique, je vous invite à écouter la chanson de Robert Lebel Ils sont nombreux les bienheureux :

Quand j’écoute ce chant, je fais mémoire et j’honore les membres de ma famille, mes ancêtres et tous ceux et celles qui ont travaillé fort pour bâtir la Nouvelle-France puis le Québec; ainsi que tous ceux et celles de tous les pays et de toutes les époques qui ont vécu sur cette terre dans toutes les conditions de vie possibles et inimaginables.

[1] Prions en Église, Novembre 2018, Novalis, page 30.

Commentaires

chantal
Je prie plusieurs saints et saintes tous les jours de même que des êtres chers qui sont maintenant dans la vie éternelle…Oui,oui,la communion des saints,c’est important

01.11.2020 16:58

Le Souffle qui recrée

plume colombe

Au cours d’une période de ma vie où j’étais en reconstruction intérieure, j’ai entendu une phrase dite par un prêtre qui animait le chapelet de Lourdes, phrase qui est venue résonner en moi :  Dieu vient restaurer et recréer ce que les Hommes ont gâché.

Oui, Dieu vient constamment restaurer et recréer ce qui est abîmé en nous, soit par nous-mêmes ou par les autres, je peux en témoigner! Il nous met à l’écart, Il nous fait vivre en Lui, Il nous nourrit. Nous avons simplement à accueillir cette période de vie, qui n’est pas toujours confortable, car la guérison et la résurrection en sont les cadeaux.

Il est bien certain qu’il y a toutes sortes de méthodes, de grilles d’analyse, de thérapies, pour guérir de son passé, de ses souvenirs, de ses blessures, de ses traumatismes, mais ce ne sont là que des compléments à l’action bienfaitrice de Dieu en nous.

Par son Souffle de Vie, l’Esprit Saint travaille au plus profond de nous-mêmes, à condition de lui ouvrir la porte, de s’y abandonner, de le laisser faire et de le laisser nous guider, d’être patient-e envers soi-même et en s’aimant juste assez pour laisser l’Amour faire son œuvre de Vie en nous.

Il en est de même pour les autres qui croisent notre route. Soyons donc patient-e-s et bienveillant-e-s, car Dieu est à l’œuvre en eux et elles aussi!

***

Voici un chant à l’Esprit que j’ai fredonné toute la semaine! L’Esprit Saint ne cesse de s’inviter et c’est toujours le bon moment de l’accueillir.

« Esprit de lumière, Esprit créateur »

https://www.youtube.com/watch?v=H8vFcoTxezI

***

Seigneur, viens restaurer et recréer tout ce qui est blessé en moi et en mon prochain.

 

 

(Image par Christine Sponchia de Pixabay)

Journée anniversaire de mon baptême

baptême

C’est en lisant le livre Marche en ma présence de Jean-Guy Saint-Arnaud que j’ai été interpellée à connaitre la date de mon baptême pour que je puisse célébrer cette journée anniversaire tout aussi importante pour moi que celle de ma naissance.

C’est à cette date, le 14 octobre, que j’ai fait mon entrée dans la grande famille de Dieu, dans l’Église. C’est par ce sacrement que j’ai été lavée de la faute originelle, que j’ai reçu l’Esprit Saint, naissant à nouveau, purifiée et ointe prêtre, prophète et roi. Rien de moins!

Le baptême est le plus beau cadeau qu’on puisse recevoir et, en même temps, c’est une grande responsabilité. Une grande responsabilité parce que nous avons notre vocation baptismale propre, notre devenir unique, notre contribution personnelle à apporter à la construction du Royaume de Dieu.

Il y a une plusieurs années, lorsque j’étais catéchète dans ma paroisse, je me souviens d’avoir présenté une catéchèse sur le baptême. Cette catéchèse m’avait beaucoup ressourcée ainsi que les parents qui y assistaient. Ils m’avaient dit, qu‘en tant que chrétiens, ils venaient de prendre conscience de toute la beauté de leur baptême et de l’engagement auquel ce sacrement les appelait. Je m’étais dit alors que tous les baptisés, une fois rendus à l’âge adulte, à 20, 30, 40 50 ans, etc., devraient revivre la catéchèse de leur baptême, car la plupart d’entre nous avons été baptisés lorsque nous étions de tout petits bébés.

Le pape François fait mention du baptême dans son Exhortation apostolique sur la sainteté dans le monde actuel, au numéro 15. Laisse la grâce de ton baptême porter du fruit dans un cheminement de sainteté. Permets que tout soit ouvert à Dieu et pour cela choisis-le, choisis Dieu sans relâche. Ne te décourage pas, parce que tu as la force de l’Esprit Saint pour que ce soit possible; et la sainteté, au fond, c’est le fruit de l’Esprit Saint dans ta vie (cf. Ga 5, 22-23).

Actualiser ce cadeau permet de prendre conscience de la grâce qui nous a été donnée. Une façon simple d’actualiser notre baptême est de se signer chaque jour, avec de l’eau bénite, et de dire : c’est avec joie que je renouvelle mon baptême au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, amen, pour ta plus grande joie, Seigneur, et la mienne. 

Chaque jour, choisir Dieu. Chaque jour, renouveler notre histoire d’Amour avec Lui. Et une fois par année, renouveler les promesses de notre baptême, le Samedi Saint, lors de la Veillée Pascale.

Ainsi notre cœur peut chanter sans fin : Ô Père, je suis ton enfant. J’ai mille preuves que tu m’aimes. Je veux te louer par mon chant, le chant de joie de mon baptême. (Ô Père, je suis ton enfant de Marie-Antoinette Bassieux et Jean Humenry)

Et vous, l’anniversaire de votre baptême est pour bientôt?

 

 

Rendre grâce

i283163839636072275. szw480h1280

Depuis mon 50e anniversaire de naissance, j’ai pris l’habitude de rendre grâce.

Rendre grâce pour toutes les personnes qui ont fait de moi ce que je suis devenue et celle en devenir. Rendre grâce pour toutes les personnes qui ont été présentes aux différents âges de ma vie et dont l’apport a été essentiel, voire vital et bénéfique pour ma croissance humaine et spirituelle.

Depuis quelques années, je m’émerveille de ce que Dieu accomplit en moi par son Esprit Saint et par ceux et celles qu’Il place sur ma route. Il me modèle afin que je devienne pleinement celle que je suis appelée à devenir, un des reflets de son visage d’amour, un don unique pour le monde.

À la messe, au moment de rendre grâce nous disons : Rendons grâce au Seigneur, notre Dieu, et nous répondons : Cela est juste bon. Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant… Et avant, nous venions tout juste d’élever notre cœur, de le tourner vers le Seigneur…

Oui, il est juste et bon de te rendre grâce, Seigneur!

Seigneur, je te remercie pour la vie que tu m’as donnée, celle que tu me donnes et renouvelles chaque jour; merci pour les personnes que tu me fais rencontrer; merci de vivre avec moi tous les moments de ma vie, les bons comme les moins bons.

Rendons grâce en toutes circonstances. Rendons grâce, même si nous ne sommes pas ce que nous aimerions être, même si nous n’avons pas ce que nous voulons, même s’il ne nous arrive pas ce que nous souhaitons, car il y a une part de mystère dans notre vie, la part de Dieu… Dans cette vie, tout ne nous est pas dévoilé. Vivons donc avec humilité en laissant la première place à Dieu et en nous abandonnant à Lui, dans ses bras de Père aimant. Le temps de Dieu n’est pas le temps des êtres humains, mais Il sait ce dont vous avez besoin. (Matthieu 6, 8)

Tout est grâce, tout est don de Dieu. Chaque nouveau jour qui commence, chaque instant et chaque respiration sont grâce et amour donnés.

Nous sommes des êtres de grâce, des êtres gratifiés, comblés de grâce, à l’instar de Marie.[1] N’est-ce pas merveilleux? Marie est pour nous un modèle, car elle représente à la perfection l’accueil des dons de Dieu.[2] Ce Dieu qui n’est que don, car la vie est essentiellement faite pour être donnée.[3] Jésus ne nous l’a-t-il pas démontré?

Comme Marie, méditons les événements dans notre cœur, prions, faisons silence, lisons la Parole, faisons confiance. Vivons dans la joie de l’espérance. Surtout, laissons Dieu être Dieu en plénitude en nous, en nous immergeant dans sa Divine Volonté.

De plus, nourrissons-nous de l’Eucharistie, qui est en elle-même action de grâce, ainsi que de l’adoration eucharistique, en y accueillant toutes les grâces qui nous y sont offertes et dont nous avons besoin.

Soyons reconnaissant-e-s et faisons confiance.

Cela est juste et bon.

Bénis le Seigneur, ô, mon âme. N’oublie aucun de ses bienfaits. (Psaume 102)

***

[1] Jean-Guy Saint-Arnaud, Marche en ma présence, Médiaspaul, 2006, page 101.

[2] Idem, page 106.

[3] Idem, page 113.

Commentaires

 

Chantal Roussety
S’abandonner à sa volonté et lui faire confiance.C’est ce que je retiens de ton texte,Merci Martine

11.10.2022 14:26

Gérard Laverdure
MERCI chère Martine! C’est réconfortant!

10.10.2022 15:16

chantal
Amen!Rien à rajouter,sauf vivre ce que tu as écrit et y croire vraiment…

11.10.2021 02:41

Gérard Laverdure
AMEN! Pleinement d’accord Martine.
C’est aussi ce qui m’habite le coeur ces temps-ci. Oui Dieu me façonne chaque jour pour faire de moi un chef d’oeuvre.
J’ai demandé à Marie douceur et humilité, pati

13.10.2020 14:17

chantal
C’est très beau Martine.Merci,Devenons des êtres de gratitude comme le dit si bien Sylvain de la Victoire de l’Amour.Bonne fête de l’Action de Grâces

12.10.2020 18:08

Notre-Dame du Rosaire

notre dame du rosaire 2

Dans une de ses apparitions à Fatima, la Sainte Vierge Marie a déclaré être Notre-Dame du Rosaire. Puis Elle a fait du Rosaire, en le mentionnant dans ses apparitions à Fatima, Medjugordjé et dans ses messages à d’autres voyants, l’arme officielle contre le mal. Le Rosaire peut sembler une prière démodée et répétitive, mais il n’en est rien, car dit lentement, avec le cœur, il a une grande portée. Un seul Je vous salue Marie, prononcé avec cœur, peut tout changer.

Je ne suis pas de la génération de ceux et celles qui priaient le chapelet tous les soirs en famille. Je suis née juste après. Le chapelet n’a donc pas fait partie de mon éducation religieuse. J’ai commencé à prier Marie à l’âge de 32 ans grâce à une religieuse.

À partir de cet âge, dans les moments difficiles de ma vie, je priais Marie en disant des Je vous salue, Marie, lentement, un après l’autre. C’est très efficace. Je ne méditais pas les Mystères, que je ne connaissais pas d’ailleurs, mais je parlais à Marie, je m’unissais à Elle et Elle me soutenait. Une relation s’est alors développée consciemment entre Elle et moi.

Ce n’est qu’après l’âge de 40 ans que, grâce à une amie, le chapelet a vraiment fait partie de ma vie. Cette prière, au départ, ponctuelle, est devenue partie prenante de mon quotidien. C’est ce qui s’est produit aussi avec le Chapelet à la Divine Miséricorde. Je le récitais une fois l’an pendant la Neuvaine ainsi que le dimanche de la Divine Miséricorde. Puis je me suis mise à le prier tous les jours!

Lorsque je médite un chapelet, je l’offre aux intentions de la Sainte Trinité, aux intentions de la Sainte Famille de Nazareth, aux intentions du Pape François et pour toutes les personnes que je porte dans mon cœur et celles qui vivent une situation similaire à la leur dans le monde.

Il n’y a pas d’endroit de prédilection où prier un chapelet. Cela peut être dans mon lit, dans ma cuisine, en marchant dans la nature, dans un lieu saint, dans l’auto, le métro, l’autobus.

J’aime aussi me perdre en Marie en disant plusieurs Je vous salue Marie de suite, peu importe où je suis, et c’est comme si toute la douceur de Marie montait en moi. Je suis apaisée, pacifiée. À chaque Je vous salue Marie, je m’adresse à Marie comme si Elle était là, devant moi, et je ressens beaucoup de joie.

Vous voulez faire plaisir à Marie? À chacun de vos Je vous salue Marie, adressez-vous à Elle de façon personnelle avec tout votre amour et vous vivrez une rencontre toute maternelle.

Non, prier le chapelet ce n’est pas démodé et répétitif! C’est à la fois formateur et puissant. Formateur, parce que nous ne finissons jamais d’approfondir, par les mystères[1], les moments importants de la vie de Jésus liés à la vie de Marie. Puissant, parce que bénéfique et générateur de Vie. L’arme absolue, quoi!

Chaque année, le Pape François nous invite à prier le chapelet pendant le mois d’octobre dédié au Rosaire.[2] Ne minimisons pas l’impact de la prière communautaire, surtout en ce temps de pandémie que nous vivons. Vous avez toujours voulu changer le monde? Saisissez vos chapelets et offrez vos cœurs à l’unisson!

Je nous souhaite un très beau mois du Rosaire!

[1] Si vous voulez connaître les composantes de ces Mystères et savoir comment méditer un Chapelet, vous pouvez aller à

http://www.fondationjeanpaul2.fr/?Sur_Jean-Paul_II/Documents/Rosaire_avec_Jean-Paul_II.

[2] Pour lire le texte sur la demande du Pape François https://fr.zenit.org/articles/le-pape-demande-aux-catholiques-la-priere-quotidienne-du-chapelet-pour-leglise

 

 

 

Avec Sainte Faustine, devenir Miséricorde

sainte soeur faustine

Cette humble sainte, dont c’est la fête au calendrier liturgique aujourd’hui, a eu le bonheur d’être choisie par Jésus comme apôtre de la Miséricorde.

Elle est une sainte à découvrir, car grâce à elle, à son écoute, à son obéissance et à son Petit Journal, nous avons reçu les enseignements de Jésus Miséricordieux.

Afin de vivre la Miséricorde dans notre quotidien, inspirons-nous d’une prière que Sainte Faustine a composée. Si nous mettons cette prière en pratique, nous poursuivrons l’œuvre de Miséricorde de Dieu en nous et dans le monde, même si cette prière est le travail de toute une vie… En 2016, année du Jubilé de la Miséricorde, le pape François avait offert cette prière aux jeunes qui se préparaient aux Journées Mondiales de la Jeunesse.[1]

« Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide […] Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes […] Aide-moi, Seigneur,  pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon […] Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions […] Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude […] Aide-moi, Seigneur, pour que pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. »[2]

Et j’ajoute : Seigneur, viens poursuivre, en moi, ton œuvre de miséricorde, unifie-moi à ta Sainte Trinité qui est Amour et qui est don afin que je puisse accomplir ta Divine Volonté pour ta plus grande gloire et pour le salut de mes frères et sœurs en humanité. Amen. 

***

Chaine YouTube qui offre prières, enseignements, chapelet et Neuvaine à la Miséricorde Divine. https://www.youtube.com/@lassociationfaustinum

_____

[1] http://jmj2016.catholique.fr/coin-spi/1152-message-du-pape-francois-pour-les-jmj-2016

[2] Sainte Sœur Faustine, Petit Journal, §163.

Les Saints Archanges

archanges

Aujourd’hui, la liturgie célèbre les Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël!

Je dois avouer que je n’ai jamais été portée à penser aux anges ni les prier. Surtout de la façon dont ils ont été popularisés ces dernières années… Pendant une bonne partie de ma vie, je n’ai même pas pensé à mon ange gardien, malgré les images pieuses que je voyais des anges gardiens. Moi, mon ami ce n’était que Jésus. Puis est venue Marie.

Ces dernières années, ce n’est qu’au contact de Jeanne Le Ber, des Recluses Missionnaires et de saint Padre Pio que j’ai commencé à prendre davantage conscience de la présence des anges. Aussi, en côtoyant une religieuse dont le nom, reçu à sa profession, était Sœur Saint-Gabriel.

Maintenant, je n’ai qu’à prononcer le nom des Archanges, Saint Michel Archange, Saint Gabriel Archange et Saint Raphaël Archange pour me placer en leur présence, à la fois douce et puissante.

Tous les matins, je les nomme dans cette prière qui m’a été inspirée, à partir d’une autre prière, et je débute ainsi ma journée avec confiance :

« Saint Michel Archange, Saint Gabriel Archange, Saint Raphaël Archange et Saint Ange gardien, en concordance avec la Divine et Sainte Trinité dans la Divine Volonté, de vos lumières, éclairez-moi, de vos ailes, protégez-moi, et de vos épées, défendez-moi, pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Amen. Alléluia! »

(Marie a dit aux voyants de Medjugorje que les épées des Archanges ne sont pas nécessairement des épées de métal comme nous les imaginons, mais de puissantes facultés qui peuvent passer, par exemple, par le regard, par la parole.)

Pendant des années, et encore à l’occasion, j’ai prié la prière suivante aux Saints Archanges qui inclut, elle aussi, notre ange gardien dont on souligne la fête le 2 octobre.

« Saint Michel Archange, qui est comme Dieu, protège-moi dans le combat contre l’adversaire. Saint Gabriel Archange, Force de Dieu, veille sur ma route et garde-moi fidèle aux appels de Dieu. Saint Raphaël Archange, Toi qui guéris, purifie mon cœur. Donne-moi de trouver en toute personne, tout événement, le visage de mon Dieu. Saint Ange de Dieu, Toi à qui le ciel m’a confiée dans sa bonté, veille sur chacun de mes pas. Rends-moi prompte à faire Sa Volonté, toujours attentive à sa Parole et fais-moi parvenir au lieu qu’en son amour Il m’a préparé. Amen. » (Prière reçue des Recluses Missionnaires que j’ai augmentée)

Voici une prière de consécration à l’Archange Saint Michel :

« Saint Michel Archange, je me consacre à vous. Je me place moi-même, ainsi que ma famille et tout ce qui m’appartient, sous votre puissante protection. Faites grandir la ferveur dans mon cœur et souvenez-vous qu’à dater de ce jour, je suis sous votre protection. Obtenez-moi la grâce d’aimer de tout mon cœur : Dieu, mon Père, Jésus, mon Sauveur, l’Esprit Saint, mon Sanctificateur, et Marie, ma très sainte et douce Mère. Amen. »

Je vous souhaite une très belle journée dans la présence de ces compagnons du ciel que sont les Saints Archanges et notre Ange gardien!

Et, pourquoi pas, à la suggestion de Sœur Emmanuel Maillard, rédiger une lettre à notre ange gardien, afin de vivre avec lui une plus grande intimité et amitié!

_____

N.B. Pour en connaitre davantage sur ces trois Archanges :

https://www.facebook.com/NotreDamedesinternautes/posts/pfbid037Q6yXzxEnEVUaEDqP83CRczqHtXDjxezqLTtP9omaQKhRQf8LDaS9obzui3ycpWDl

https://www.facebook.com/sanctuairedelourdes/posts/pfbid0kieffKbfvq29UPD1D4GaWnH8ZpBB5gxsBXdpL1SuwTQhpBMFazwirAd6zYgTzT6Tl

Connaissez-vous saint Padre Pio?

i283163839640423656. szw480h1280

C’était la fête de ce grand saint au calendrier liturgique, samedi dernier, le 23 septembre. Malgré ce décalage de quelques jours, il est toujours temps de découvrir Padre Pio et de l’inviter dans notre vie.

À l’hiver 2021, en préparant un déménagement, j’ai trouvé quelques livrets de prière dont la neuvaine à saint Padre Pio. C’est ainsi que Padre Pio est entré dans ma vie. Il est devenu un ami précieux pour moi.

Je ne vous parlerai pas vraiment de lui, je souhaite plutôt que vous le découvriez par vous-mêmes, car si Padre Pio désire entrer dans votre vie, il le fera et ce sera pour votre plus grand bien. Petit avertissement : ce ne sera pas toujours de tout repos, mais vous progresserez sur le chemin de la foi comme jamais, je vous le garantis!

Voici quand même quelques-unes des caractéristiques de ce prêtre italien capucin : il a porté les stigmates des plaies du Christ pendant 50 ans, toutes les plaies du Christ, même celle moins connue à l’épaule dont la peau a été déchirée jusqu’à l’os; il lisait dans les cœurs; il était maitre confesseur; il avait le don de bilocation; toutes les nuits, le démon venait se battre physiquement contre lui pour l’empêcher de célébrer la messe du lendemain, car saint Padre Pio revivait, à chaque eucharistie, la Passion, la mort et la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ, une messe avec saint Padre Pio pouvait durer trois heures et elle était si intense que saint Pio ne savait jamais s’il en ressortirait vivant; tout cela pour sauver les âmes et les ramener à Dieu. Dieu ne pouvait rien lui refuser. Saint Pio avait aussi une grande dévotion à la Sainte Vierge Marie et aux Saints Anges.

En tout, on répertorie, chez Padre Pio, 23 dons spirituels! Entre autres, une foi surnaturelle qui donnait lieu à des miracles; le discernement des esprits et la capacité de lire dans les cœurs; le don des langues en parlant des langues qu’il n’avait jamais apprises; la locution intérieure; la bilocation; des effluves odorantes. (https://www.youtube.com/watch?v=NPRrSZUDhUE)

Ne vous laissez pas impressionner par tout cela, car Padre Pio est très humble, il a terriblement souffert à tous les niveaux, il a même été persécuté par l’Église qui l’empêchait de confesser et de célébrer la messe en public pendant de grandes périodes. Faites-en votre ami et il vous le rendra bien. De plus, Padre Pio et le Sacré Cœur de Jésus sont intimement liés. Alors, lorsque Padre Pio entre dans notre vie, le Sacré Cœur aussi!

De mon côté, la première chose que j’ai faite, c’est d’écouter un film en français sur sa vie sur YouTube. Dès les premières minutes, j’ai pleuré. Ce film de trois heures rend bien la vie de ce saint exceptionnel : son charisme, ses dons, son combat.

Voici la prière de la Neuvaine à saint Padre Pio, prière que je prie presque quotidiennement.

Ô dieu, Toi qui as donné à saint Padre Pio le grand privilège de participer, d’une façon merveilleuse, à la passion de ton Fils, accorde-moi, par son intercession, la grâce que je désire ardemment … et surtout fais en sorte que je vive de plus en plus en union avec le Christ, pour arriver ensuite à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur. Amen. Saint Padre Pio, priez pour nous.

J’écoute régulièrement les fioretti de ce saint, racontées par Jean Goyard sur la chaine Sur les pas du Padre Pio :

Je vous souhaite une belle rencontre avec ce saint hors du commun!

(Photographie que j’ai prise de l’image de saint Padre Pio placée dans le choeur à la Chapelle du Sanctuaire du Sacré-Cœur et de Saint Padre Pio à Pointe-aux-Trembles.)

La Croix Glorieuse du Christ

i283163839628704343. szw480h1280

Aujourd’hui, l’Église célèbre la Fête de la Croix Glorieuse.

Oui, elle est Glorieuse la Croix du Crucifié, car elle a vaincu le mal et la mort!

Elle est Glorieuse, car elle a permis, par le don total de l’Amour, que nous soyons pardonné-e-s de tous nos péchés, de tous nos refus d’amour! Par cette croix, nous sommes des êtres graciés et libres!

Elle est Glorieuse, car, par le Christ et avec le Christ, nous sommes ressuscités et nous accédons ainsi au chemin qui conduit à la vie éternelle en Dieu!

Elle est Glorieuse, car, grâce à elle, nous sommes des êtres victorieux du mal! Des enfants de Lumière!

Dieu est Amour. La preuve? Le don de son Fils unique. Dieu est Miséricorde. La preuve? Le don de Jésus sur la Croix, rien de moins!

« Amour blessé et vainqueur, j’ai confiance en Toi, que ton Règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » (Père Daniel Marie, franciscain)

***

Elle est Glorieuse, la Croix du Christ, car elle apparaitra dans le ciel avant son dernier avènement. C’est Jésus Lui-même qui l’a dit à Sainte Sœur Faustine, l’apôtre de la Miséricorde.

« Écris ceci : « Avant de venir comme un Juge équitable, je viens d’abord comme Roi de miséricorde. Avant que n’advienne le jour de justice, il sera donné aux hommes ce signe dans le ciel.

Toute lumière dans le ciel s’éteindra et il les ténèbres règneront sur toute la terre. Alors, le signe de la croix apparaîtra dans le ciel, et, des plaies des mains et des pieds du Sauveur, jailliront de grandes lumières qui, pendant quelque temps, illumineront la terre. Ceci adviendra peu de temps avant le dernier jour. »

(Paroles de Jésus à Sainte Faustine Kowalska in Petit Journal n° 83. Pour lire le Petit Journal de Sainte Faustine : https://www.soeurfaustine.fr/texte-integral-du-petit-journal)

***

En ce jour de la Fête de la Croix Glorieuse du Christ, prenons le temps de vivre un temps d’adoration devant une croix et tout au mieux, à en tenir une dans le creux de nos mains et à la porter à notre cœur en signe de gratitude.

Grâces et bénédictions en abondance par la Croix Glorieuse du Christ!

Le Saint Nom de Marie

marie lac croche

Après avoir célébré la Nativité de Marie, le 8 septembre dernier, la liturgie souligne, aujourd’hui, le Saint Nom de Marie.

Qu’il est bon de nous rappeler que ce nom est puissant, et bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer! Et, en même temps, que ce nom évoque tant de douceur, de paix, de joie et d’amour, et que Marie est là, toute proche de chacune et chacun de nous!

Si le Saint Nom de Jésus est le Nom qui surpasse tous les noms, celui de Marie, selon moi, est celui qui vient à sa suite.

Comme le priait Jeanne Le Ber (1662-1714), première recluse de Ville-Marie qui était imprégnée de la spiritualité de l’École française, nous pouvons vivre, nous aussi, par Marie, avec Marie, et en Marie.

Prier Marie, l’inviter à faire partie de notre vie, trouver notre joie à habiter son Cœur Immaculé, être à son écoute et à son service, voilà ce à quoi nous sommes appelé-e-s!

Je te salue, Marie, comblée de grâce. Le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus, ton Enfant est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous pécheurs, maintenant, et à l’heure de notre mort. Amen.

Comme chanter est prier deux fois, voici quelques chants (et il y en a tant d’autres) à Marie :

Nous te saluons au toi Notre-Dame

Chercher avec toi dans nos vies

Marie, tendresse dans nos vies

Marie, tendresse dans nos vies